16 juin 2008

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal

Indiana_jones_et_le_royaume_du_cr_ne_de_cristal___250(Etats-Unis, sorti en 2008)

Réalisateur : Steven Spielberg

Genre : Aventures

Résumé : Le célèbre Dr Jones est appelé à la rescousse de l'un de ses éminents collègues qui a disparu alors qu'il s'apprêtait à ramener une étrange relique dans une cité mythique d'Amérique du sud. Alors qu’il marche dans les traces de son vieil ami, l’archéologue découvre que les soviétiques s’intéressent de près à ladite relique.

Impressions : Ressusciter le personnage d'Indiana Jones dans une 4ème aventure, 19 années après le 3ème volet, était une entreprise pour le moins audacieuse, défi que Steven Spielberg a relevé avec succès, signant un pur divertissement débarrassé de toute ambition superfétatoire. Le retour de l'archéologue est indéniablement réussi et les ficelles de l'aventure fonctionnent une fois encore, grâce à ce cocktail inimitable de jeu de piste, bagarres, poursuites échevelées, cascades ébouriffantes, menaces létales et décors inquiétants, assaisonné d'une bonne dose d'humour.

Scénario : Comme il se doit, le scénario est linéaire et improbable, assez proche de celui du premier volet dans sa construction. C'est un véritable hommage à la série B comme on l'aime qui joue sur la corde de la nostalgie et fait la part belle à une action trépidante. Les à-côtés politiques ou familiaux de l'aventure sont très superficiels et peu convaincants mais dans le feu de l'action on n'y prête guère attention.

Personnages : Toujours dans l'esprit "série B", les méchants du film, délicieusement caricaturaux, sont très plaisants avec au premier chef une scientifique soviétique incarnée par Cate Blanchett qui semble s'être beaucoup amusée à tenir le rôle. C'est avec le même plaisir que l'on retrouve le personnage d'Indiana Jones, certes marqués par les ans, mais toujours en verve, opiniâtre et plutôt en forme.

Références cinématographiques : Il est tentant de vouloir comparer cet "Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal" avec ses prédécesseurs ("Les aventuriers de l’arche perdue", "Indiana Jones et le temple maudit", "Indiana Jones et la dernière croisade" de Steven Spielberg). Sans parvenir à égaler le premier épisode, c'est probablement celui qui s'en rapproche le plus dans l'esprit et la manière. Autre article concernant le même cinéaste : "Munich".

Note subjective : 7 / 10

Posté par CinEdito à 21:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal

    Bonjour, cet Indiana est une distraction plaisante (je n'ai fait de comparaison avec les opus précédents). H Ford a l'oeil brillant, l'histoire en vaut une autre. Il y a un certain nombre de référence aux oeuvres de Spielberg et de George Lucas. Les effets spéciaux sont bien faits. Un film tout public idéal pour l'été (s'il se donne encore).

    Posté par dasola, 01 août 2008 à 16:08 | | Répondre
Nouveau commentaire