30 juin 2008

La planète bleue

La_plan_te_bleue___250(Etats-Unis, sorti en 2004)

Réalisateur : Alastair Fothergill, Andy Byatt

Genre : Documentaire

Impressions : Servi par des images d'une beauté époustouflante, confinant parfois à la magie, "La planète bleue" est la confirmation flagrante que l'inventivité de la nature est sans limite, dépassant de loin la créativité humaine. On a rarement vu de plus belles images, que ce soit sur petit ou grand écran.

Considérations artistiques : Même si cela ne nuit nullement au spectacle, on peut regretter que la musique "hollywoodienne" soit parfois un peu trop présente.

Mise en scène : Le réalisateur a pris le parti de laisser parler les images avec une scénarisation et un commentaire réduits au minimum. La qualité artistique des cadrages est particulièrement étonnante, à ce point que l'on en oublie complètement le défi technique qu'ils représentent.

Références cinématographiques : Par son approche, "La planète bleue" s'inscrit à mi-chemin entre "Microcosmos" de Claude Nuridsany et Marie Pérennou et "La marche de l'empereur" de Luc Jacquet. Certaines images font penser à "Abyss" de James Cameron, même si la réalité surpasse allègrement la fiction.

Note subjective : 8 / 10

Posté par CinEdito à 21:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La planète bleue

    déception

    j,ai été déçue par ce film en raison d'abord de la traduction de celui-ci, traduction que l'on doit lire en même temps que les images époustouflantes qu'on nous présente; ce qui est pratiquement impossible...Je suis persuadée que tous ceux qui n'en ont pas eu besoin ont dû avoir une tout autre impression.

    IL me semble également que le film a parlé de refroidissement de la planète et ensuite de réchauffement, sans qu'aucune transition ne soit effectuée, comme si nous nous y connaissions tous. C'est un peu l'impression générale que m'a laissé ce film, un paquet d'informations sans explication suffisante pour se faire une tête.

    Les images par contre étaient sans conteste magnifiques, mais je n'ai pas pu les apprécier à leur juste valeur ayant à peine le temps de lire...

    Chantal Racine

    Posté par chantal, 26 octobre 2008 à 19:25 | | Répondre
Nouveau commentaire